actu musique

U2 et Muse : Deux stratégies différentes pour promouvoir leur musique

By  | 

U2 et Muse sont deux groupes reconnus internationalement et chacun de leurs albums sont très attendus. Muse vient d’annoncer un nouvel opus (pré-commande ici) pour le 8 juin, alors que U2 a défrayé la chronique avec son lancement de Songs of Innocence en partenariat avec Apple au mois de septembre. Il est intéressant de comparer les deux modèles de lancement de U2 et Muse pour comprendre vers quoi tend l’industrie musicale mais également pour définir lequel est le plus efficace. Car même si les deux groupes s’apprécient (ici// ici //ici)  U2 et Muse ont pris ici deux chemins totalement différents

 

U2 et Muse deux stratégies différentes : U2 et la tentation du plus grand nombre

Le 9 septembre dernier lors de la présentation du dernier Iphone, Tim Cook le PDG d’Apple et U2 annoncent à la surprise quasi-générale, la disponibilité immédiate et gratuite de Songs of Innocence, le dernier U2, pour tous les possesseurs d’un compte Itunes. Le groupe joue alors dans la foulée son premier single The miracle (of Joey Ramone) (vidéo ci dessous)

Les motivations de U2 sont nombreuses et compréhensibles : toucher un nouveau public, essentiellement plus jeune, profiter du Buzz que génère les Keynote Apple pour promouvoir plus facilement un nouvel album, lutter contre le téléchargement illégal et trouver une nouvelle façon de monétiser leur musique sur le long terme(contrat de 100 millions de dollars).  U2 peut prendre des risques, le groupe est un monument du rock, ne manque pas d’argent et ses albums majeurs sont sûrement déjà sortis.

Ce plan de lancement est rétrospectivement un semi-échec. Si commercialement, cela a semblé plutôt efficace, U2 finissant l’année comme artiste le plus écouté sur Itunes, artistiquement le bilan est plus mitigé.

U2 et Apple ont eu à gérer un « Bad-buzz » avec ce lancement innovant. L’album ne pouvant être supprimé des bibliothèques de milliers d’appareils, de nombreux mécontents se sont manifestés et Apple a dû mettre en place un logiciel pour supprimer l’album.

D’autre part, une fois le Buzz du lancement retombé, on a très peu parlé de cet album qui repose pourtant sur un concept de Story-telling intéressant avec de belles chansons. Même pire, l’album a été jugé sur ce qu’il représentait plutôt que sur sa qualité intrinsèque, ce qui fut préjudiciable au groupe. Il s’agit pour beaucoup d’un album gratuit et d’un co-branding Apple, or ce qui fait la force des artistes c’est leur liberté d’expression (voir notre article sur l’exposition Bowie), ce qui est incompatible avec une entreprise comme Apple. Radiohead avait réussi car aucune entreprise ne profitait de leur art.

A vouloir toucher la terre entière avec sa musique, U2 s’est brûlé les ailes. L’expérience utilisateur est laissée de côté, il y a une façon de penser à la Henri Ford « nous avons tout ce que vous voulez du moment que c’est une voiture noire ». U2 ne pourra jamais plaire à tous le monde, n’en déplaise à Bono. Pour se concentrer sur une sortie digitale, il faut maîtriser l’outil. Or le community management de U2 n’est pas adapté, très peu actif sur son site, sur Facebook,Twitter ou Instagram. Il aurait fallut rendre cette sortie plus humaine et offrir du vrai contenu additionnel aux personnes intéressées par l’écoute de Songs of Innoncence.

U2 et Muse deux stratégies différentes : Muse et l’art du Teasing

Jeudi dernier Muse nous balançait le riff lourd de Psycho premier extrait de son album Drones. Cela faisait déjà quelque temps que le groupe faisait saliver ses fans sur Instagram ou Facebook avec des photos ou des extraits de studios. Ici, la montée en puissance est bien mieux maîtrisée et le groupe arrive à exciter la communauté musicale et à susciter son interêt. Dans la foulée, le groupe annonce la sortie de Drones pour le 8 juin avec la mise en place des pré-commandes pour acheter l’album. Ici, il y a une vraie notion de single contrairement à U2, et Muse va pouvoir s’en servir pour promouvoir facilement son album.

Le groupe va ensuite faire une série de concerts dans des petites salles, pour rôder ces nouveaux morceaux, se rapprocher des fans hardcores et surtout jauger la réception de son album. Il va pouvoir orienter le choix des singles par rapport aux ressentis live et surtout avoir une activité continue et donc faire parler de lui jusqu’à la sortie.

Muse maîtrise donc l’art du teasing, alors oui, les détracteurs seront présents et ne manqueront pas de critiquer l’album, mais la cible potentielle de Muse va être réceptive à cet album et va être plus enclin à l’acheter.

 

U2 et Muse deux stratégies différentes : Muse plus dans l’air de son temps

Au vu de ces stratégies de lancement de U2 et Muse, on peut voir que celle de Muse est plus cohérente car plus adaptée à son public. Le groupe a le parti-pris de s’adresser à une cible précise et sait comment lui parler.

U2 a voulu être universel, sauf qu’on admire la plupart des artistes pour leurs capacités à créer un univers unique. U2 s’est « Madonna-isé » (même manager Guy Oseary) et a été submergé par un environnement que le groupe ne maîtrisait pas. L’idée d’offrir gratuitement la musique via un mécène au plus grand nombre n’est peut être pas mauvaise mais se fait au détriment de l’art. Espérons que la révolution que Bono et Tim Cook nous annoncent pour Songs of Experience, le futur album, tienne compte de ces erreurs. On attend aussi de voir les résultats globaux de Muse pour pouvoir vraiment juger leur stratégie.

En attendant le fameux Where The Street Have No Name de U2 par Muse et The Edge.

Musicalement,

 

 

Passionné de musique depuis ma tendre enfance, j'ai une sensibilité très rock même si je m'intéresse à tous les genres musicaux. Professionnel du marketing et du digital j'aime analyser et prédire les tendances de l'industrie musicale :)

1 Comment

  1. aller vers page web

    28 mars 2015 at 10 h 42 min

    C’est toujours avec joie de lire tes posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.