actu musique

Metallica : Hardwired…to Self-Destruct un bon album malgré Lars Ulrich

By  | 

Metallica nous livres aujourd’hui son nouvel album « Hardwired… to Self-Destruct« . Cela fait 8 ans, que nous attendons un successeur au mitigé « Death Magnetic« . Nous avons pu écouter l’album avant sa sortie officielle, et sans surprise Metallica fait du Metallica. Les riffs sont agressifs, le rythme lourd et nous nous sentons en insécurité permanente avec le chant si particulier de James Hetfield.

Verdict : l’album est abouti et réussi mais quelques éléments font que l’album ne sera sûrement pas une Masterpièce. Explications.

Metallica Hardwired to self-destruct : James Hetfield et Kirk Hammett au top

Metallica fait chauffer les guitares dans cet album. Les riffs sont plutôt puissants et chirurgicaux et je trouve que la section mélodique du groupe s’en tire avec merveille.

Il y’a certainement dans l’album de futurs hits du groupe comme Atlas, Rise! et le titre éponyme de l’album « Hardwired to self-destruct ». On sent une maturité dans l’écriture des chansons, que ce soit dans la structuration ou l’utilisation des solos. Je trouve le chant d’Hetfield plus aboutie que sur certains albums même si il garde son agressivité habituel.

La vraie Star de cet album est Kirk Hammett. La plupart de ses solos sont inspirés et apportent aux chansons. . Le guitar Hero un peu hystérique a mis de l’eau dans son vin et le résultat est magnifique. Même s’il n’y a pas un solo mythique comme ceux de « One », « Master » ou « Fade to Black » la cohérence global est époustouflante.

 

Metallica Hardwired to self-destruct : Lars Ulrich n’arrive pas à sortir de sa zone de confort.

La vraie déception de cet album est pour moi Lars Ulrich, le batteur emblématique du groupe malgré son charisme scénique n’y arrive plus en studio. Lars n’est pas inspiré et Metallica en subit les conséquences. Cet album qui aurait pu être un total chef d’œuvre subit le jeu stéréotypé et sans nuance de Ulrich. Tous ses fills et breaks sont vu et revus et il ne sait pas faire de la place aux autres musiciens. Il faudra un jour qu’il change de matériel. Ses sons de caisse claire et de cymbales sont affreux.

Lars ne laisse pas la place à Kirk pour ses solos ni à Robert pour son jeu de basse. Metallica possède un des meilleurs bassistes de sa catégorie avec Trujillo, seulement ce dernier ne peux s’exprimer car il doit subir le jeu de Lars et il se cantonne à un rôle d’accompagnateur alors qu’il pourrait apporter beaucoup plus au groupe. Le fait qu’il ne soit crédité que sur une chanson est un scandale.

Le producteur est aussi à blâmer car il n’a pas réussi à remettre Lars à sa place. La production aurait pu être beaucoup plus aboutie si les solos de Kirk avaient été mieux mis en avant (là la batterie écrase tout).

Ceci est très dommage car sans Lars l’album serait vraiment très très bon, car les chansons sont solides même si 2 ou 3 chansons en moins auraient permis d’avoir plus de consistance global. Mais comme Metallica sort peu d’album ne boudons pas notre plaisir et profitons…

Metallica a décidé de scénarisé toutes ses chansons et vous pouvez retrouver les morceaux sur la chaîne Youtube du groupe. Bonne écoute. Si vous avez aimé cet article, cet autre review va vous plaire.

 

 

 

 

Passionné de musique depuis ma tendre enfance, j'ai une sensibilité très rock même si je m'intéresse à tous les genres musicaux. Professionnel du marketing et du digital j'aime analyser et prédire les tendances de l'industrie musicale :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.