1001 Albums

Festival Desert Trip : Une mauvaise nouvelle pour le rock

By  | 

Le Festival Desert Trip ou « Oldchella » est sans aucun doute le plus gros évènement musical de cette fin d’année. Les Rolling Stones, Paul McCartney, Neil Young, Bob Dylan, Roger Waters et les Who se partagent l’affiche de ce festival géant organisé par les créateurs du Coachella. Durant deux week-ends (chaque groupe joue deux fois) la nostalgie va s’emparer de milliers d’américains fortunés (le prix des billets atteignant jusqu’à 1600$). Je pourrai me réjouir de voir ce concert géant réunissant certaines de mes idoles musicales, mais cela m’inspire seulement la fin d’une époque : celles où ces artistes avaient encore faim pour défendre chaque soir un mode de vie et une philosophie : Le rock n roll.

 

Desert Trip : Le crépuscule d’une génération

Le Desert Trip festival joue avant tout sur la nostalgie qu’auront les spectateurs à voir pour la dernière fois des légendes vivantes du rock n roll. Et ceci est possible car ces légendes ont abandonnés depuis trop longtemps l’idée de créer de la musique pour juste gagner beaucoup d’argent. On a pour l’instant peu parlé musique pour ce festival, tour à tour sont évoqués le prix des billets, le cachet des artistes… alors que face à nous se trouvent des mythes éternels du rock.

Aucun de ces artistes n’a un album de référence datant de moins de 10 ans. Chacun surf sur la nostalgie et sur son image. Je trouve cela regrettable que ces groupes ne fassent appel à un invité qu’ils souhaitent promouvoir, comme un passage de flambeaux. Cela permettrait d’être dans une vraie démarche créative et non dans un concours d’égo ou chaque participant possède son nom pour l’affiche par renommé plutôt que par mérite. La symbolique aurait été forte…

 

Desert Trip : un festival pour faire du buzz

On parle beaucoup du Desert Trip comme du concert du siècle mais ça aurait été le cas il y’a 30 ans avec ces artistes au top. Aujourd’hui il s’agit plus à la bourgeoise américaine d’aller poster sa photo instagram ou son post facebook en disant j’y était. Tous les articles reprennent les mêmes clichés sur le festival et ses légendes, même les groupes jouent le jeu (les Stones ont fait une reprise des Beatles rival historique de leur marketing).

J’aurai aimé voir ces mêmes noms cohabités dans des festivals plus petits et plus vivant pour donner une résonance à ces évènements et promouvoir réellement la musique. Je n’aime pas que la musique soit aussi cynique. Oui il s’agit d’un business et ces artistes doivent en profiter, mais ici c’est trop visible et ça devient gênant.

 

Bref pour conclure je dirais que j’aurai aimé plus de simplicité pour un moment qui aurait pu être intéressant si le marketing de la nostalgie et le business à outrance ne l’avait pas gâché. Pour moi il s’agit plus d’un festival pour vieux beaux en perdition et j’en suis triste car ces artistes font parties de mes héros.

 

 

Passionné de musique depuis ma tendre enfance, j’ai une sensibilité très rock même si je m’intéresse à tous les genres musicaux. Professionnel du marketing et du digital j’aime analyser et prédire les tendances de l’industrie musicale :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.