actu musique

A la découverte du rap belge

By  | 

La Belgique occupe depuis plusieurs décennies une place de choix parmi la musique francophone, en fournissant régulièrement des artistes talentueux dans de nombreux genres musicaux. L’exemple le plus récent, celui de Stromae (interprète masculin de l’année aux Victoires de la musique 2014), rappelle que les chanteurs belges peuvent parfois être plus populaires chez nous que nos propres artistes nationaux. Bien qu’ayant un impact moindre en terme de popularité, le rap belge n’entend pas s’arrêter aux confins du plat-pays. Voici donc un tour d’horizon (non exhaustif) des nouveaux porte-étendards du rap au pays de Jacques Brel.
 

Découverte du rap belge – Jones Cruipy

 

Celui qui a désormais délaissé les tresses de Chief Keef au profit d’une teinture blonde type Rich The Kid est l’un des plus talentueux représentants des faubourgs bruxellois. Ses textes traitent de son vécu dans les rues obscures de la capitale belge, avec ses trafics et son lot d’histoires sombres. Le jeune homme d’origine zaïroise parvient à se distinguer, dans un rap belge de plus en plus fourni, grâce à son flow incisif qui s’accorde parfaitement à des refrains plus chantants mais efficaces. Repéré par Booba qui l’inclut régulièrement dans la programmation d’OKLM Radio, Jones Cruipy a tout pour devenir un artiste incontournable. Il publie par ailleurs ses mixtapes gratuitement sur HauteCulture.com. Sa dernière en date « Rêve Européen » est en ligne depuis le 12 mai, sa précédente « Héritage » est quant à elle toujours disponible. A écouter aussi : La Rue et Dès Le Matin.
 

Jones Cruipy – Le Stock

 

Découverte du rap belge – Damso

 

Dernier entrant en date au sein de l’écurie 92i pilotée par Booba, Damso est peut-être le rappeur belge qui attire le plus l’attention ces derniers temps. Son exposition s’est nettement accrue grâce à sa participation, avec son comparse Haïtien Gato da Bato, lui aussi membre du 92i, sur Pinocchio (titre de « Nero Nemesis », dernier album du duc de Boulogne). Ses lyrics sont crues mais reflètent le quotidien pas toujours facile de la jeunesse bruxelloise, entre conflit d’identité, pour lui qui est d’origine congolaise, et vente de produits illicites comme mode de subsistance. Damso en a même fait un refrain : « Demandez pas ce que j’fais dans la vie […] j’suis débrouillard à jamais« . Avec sa voix particulièrement reconnaissable, posée sur des instrumentales orientées trap (mais pas seulement), son premier album se fait toujours attendre des deux côtés de la frontière. A écouter aussi : Poséidon et Autotune.
 

Damso – Débrouillard

 

Découverte du rap belge – Hamza

 

Lui aussi porte haut les couleurs du renouveau du rap belge. Sa mixtape H-24, sortie il y a tout juste un an cumule 20.000 téléchargements, ce qui est un score tout à fait honorable pour un rappeur quasi-inconnu auparavant. Le rap d’Hamza est fortement influencé par la déferlante venue d’Atlanta et ses têtes d’affiche comme Gucci Mane, Migos ou encore Future. Mais c’est surtout du côté de l’excentrique Young Thug qu’il a été puiser sa principale source d’inspiration. Cela se ressent dans le choix des instrumentales, l’omniprésence de la poudre blanche et de l’argent dans les paroles, l’utilisation fréquente de l’autotune, ainsi que la gestuelle adoptée dans les clips. Malgré sa petite taille et son jeune âge, le rappeur belge a tout pour devenir l’un des plus grands. A écouter aussi : Minimum et Mula.
 

Hamza – La Sauce

 

Découverte du rap belge –  Caballero & JeanJass

 

Après l’habile mixtape « Le Singe Fume Sa Cigarette » en collaboration avec les parisiens Lomepal et Hologram Lo’ (notamment producteur du groupe 1995), et un « Pont De La Reine » de qualité, le bruxellois Caballero est de retour. Cette fois-ci il s’associe au MC et producteur de Charleroi JeanJass pour une mixtape en duo intitulée « Double Hélice », sortie en avril dernier.  A noter que ce n’est pas leur première association, puisque le rappeur barbu est un habitué de longue date des productions de son compère chevelu. Les deux MC ont beau avoir deux flows très différents, ils s’accordent pourtant parfaitement : JeanJass est plus que jamais nonchalant, mais ses punchlines font toujours mouche, Caballero reste, lui, d’une technique à toute épreuve quel que soit le beat choisi. A écouter aussi : Merci Beaucoup et Oh Merde.
 

Caballero & JeanJass – Repeat

 

Ce ne sont bien sûr pas les seuls représentants du rap belge, qui se trouve plutôt bien fourni tant en jeunes talents qu’en artistes confirmés. Pour aller plus loin dans la découverte, les six membres du groupe La Smala, l’ovni Russ Le Chauve (ici avec les parisiens de DFHDGB), ou encore l’artisan du boom-bap L’Hexaler (qui collabore souvent avec des hexagonaux, de Swift Guad à Demi Portion) permettent de voir une autre facette de ce qui se fait chez nos voisins francophones.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.