actu musique

B.B King : When the blues comes to town !!

By  | 

Vendredi dernier la légende du Blues B.B King nous a quitté à l’âge de 89 ans. Ce gourou musical pour toute une génération d’artistes célèbres va laisser sa Lucille (sa célèbre guitare) orpheline. B.B King c’est avant tout un noir américain qui fut confronté à tous les problèmes ségrégationnistes de son temps et qui réussi à s’en sortir grâce à la musique. C’était également le plus grand ambassadeur du blues. Voici le portrait d’un musicien hors du commun classé à la 3ème place du palmarès des plus grands guitaristes de tous les temps et lauréat de nombreux Grammy Awards.

B.B King - Newzikbox

B.B King : Des champs de cotons aux chants de louanges

Riley. B King naît dans une exploitation de coton du Mississippi à une époque où la ségrégation raciale est forte aux USA. Le jeune B.B King se retrouve rapidement livré à lui même après le décès de sa mère qui avait quitté sont père quelques années auparavant.

B.B King est sensibilisé jeune à la musique du fait de la culture gospel de sa communauté. Le blues lui est  exclusif aux champs de cotons car jugée blasphématoire par une grande partie de la population. C’est son « négrier » qui lui offrit sa première guitare, déclic pour le jeune B.B King.

C’est a Memphis que B.B se fera un nom, tout d’abord comme DJ pour une radio locale pendant deux ans, puis en signant avec le label Bullet Record qui cherchait à intégrer des Blues dans ses Jukebox. B.B King fut embauché en créant le slogan d’un produit ménager. Le succès arriva alors en 1952 avec la chanson « 3 O’Clock Blues » qui se classe numéro 1 du bilboard rythms. Se succès ne le quitta plus et B.B devint l’ambassadeur d’un style musicale jusqu’alors réservé aux noirs américains.

 

B.B King : Le meilleur VRP du Blues

B.B King a toujours eu 5 sources d’inspirations : T-Bone Walker, Charlie Christian, Django Rheinhardt, Blind Lemon Jefferson et le cousin de sa mère Bukka White. Ces artistes lui permirent de comprendre et d’interpréter le blues en développant un son qui fit sa renommée et reconnaissable entre 1000. B.B King a également appris le solfège et les gammes ce qui était rare pour un bluesman à l’époque.

B.B King a permis au Blues de devenir une musique populaire au sens propre du terme. Avant lui, cette musique n’était pas la bienvenue dans les foyers blancs américain. Paradoxalement c’est grâce aux artistes anglais que B.B King c’est imposé dans son propre pays. Le Blues n’étant pas prohibé en Angleterre ce sont de nombreux artistes qui avaient pour références les bluesmans américains. Que ce soit les Beatles, les Rolling Stones, Eric Clapton, Jeff Beck ou encore Led Zeppelin tous avaient B.B King en adoration.

C’est la chanson « The Thrill is Gone » qui lui assura une renommée planétaire en dehors du monde du Blues. Il fit également en 1969 la première partie des Rolling Stones pour s’ouvrir à une scène plus rock. A partir de ce moment tous les guitaristes de la planète on eu comme référence B.B King .

Pour continuer son entreprise de  toucher un public plus jeune et pour transmettre son style de musique B.B King s’associa au groupe U2 en 1988 pour la chanson « when the love comes to town ».  B.B King impose une piqure de rappel à une cible plus jeune et profitera de ce nouvelle auditoire pour promouvoir sa musique.

 

B.B King : La scène comme refuge

Dire que B.B King est une bête de scène n’est pas un superlatif. B.B faisait plus de 300 concerts par an pour promouvoir le blues et surtout pour gagner sa vie. Car très tôt la scène fut pour lui un moyen d’être rémunéré. Son goût pour le live lui coûta deux mariages, ces épouses respectives se lassant de sa préférence pour sa tendre Lucille.

B.B King était un passionné qui vivait le Blues et qui le transmettait via la scène. Son « live at Regal » est un des albums live les plus légendaires. B.B King a joué avec les plus grands et a prêché la bonne musique dans tous les recoins de la planète. Celui qui rêvait de mourrir sur scène a rempli sa mission car aujourd’hui le blues n’est plus réservé aux noirs américains.

 

Nous voulions donc rendre hommage à B.B King, et nous espérons vous avoir aider à mieux connaître ce musicien. Il vous reste bien évidemment pleins de choses à découvrir de B.B et nous vous conseillons ce replay d’Arte pour approfondir.

Passionné de musique depuis ma tendre enfance, j’ai une sensibilité très rock même si je m’intéresse à tous les genres musicaux. Professionnel du marketing et du digital j’aime analyser et prédire les tendances de l’industrie musicale :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.