1001 Albums

1001 Albums : Quand les légendes n’en étaient pas encore …

By  | 

Poursuivons notre aventure 1001 albums à avoir écoutés dans sa vie. Si les 50’s posent les bases de notre musique contemporaine,  le début des 60’s  fut  le théâtre de la naissance de certains des plus grands mythes du rock ou de la folk. Bob Dylan, les Beatles ou les Rolling Stones ont débuté avant 1965 avec des albums plein de fougues mais également d’imperfections. C’est pourquoi certains de ces albums ne sont pas dans notre sélection.

Cette période  a vu les cadors de la Soul alors au firmament, être bousculés par l’arrivée de la funk de l’ambitieux James Brown. Les styles de musique se sont multipliés, le rock’n roll ayant ouvert la boîte de Pandore. Le blues, réservé  dans le passé aux noirs américains s’est standardisé pour plaire à la ménagère. Bob Dylan et Joan Baez ont modernisé la folk en se faisant porte-parole de la génération des Baby Boomers. Enfin la déferlante Pop des Beatles ne faisait que commencer…

Voici donc notre sélection dans cette liste de 1001 albums pour cette période du début des 60’s. Nous avons choisi une chanson par album pour vous donner une idée et un lien est disponible pour écouter l’album entier en streaming.

1001 albums – Joan Baez – Joan Baez (1960)

Ceci est le premier album de la future reine de la folk Joan Baez. A tout juste 20 ans, celle qui avait Columbia Records à ses pieds va montrer son militantisme en signant dans le petit label  Vanguard soutenant des artistes communistes. Cet album est enregistré en 4 jours dans des salles de bals New-yorkaises grâce à deux micros. Cela explique le son épuré de l’album. Joan Baez reprend ici des standards américains et anglais dont le fameux House of Rising Sun.

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Miriam Makeba – Miriam Makeba (1960)

La sud-africaine Miriam Makeba surnommée Mama Afrika est la mère spirituelle du Roi Lion. Sa voix  chaude et son jazz aux influences africaines de Xhosa traditionnelle et de berceuses indonésiennes sont accessibles et dansants. Mais ne nous trompons pas Miriam Makeba est une femme engagée lutant contre l’apartheid de son pays et en exil pendant près de 40 ans. Ecoutez son premier album « Miriam Makeba » un jour de déprime, il vous redonnera la joie de vivre.

 

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Muddy Waters – Muddy Waters at Newport (1960)

Sans cet album Live de Muddy, des adolescents comme Eric Clapton et Jimmy Page n’auraient peut être pas découvert la musique urbaine américaine et les Rolling Stones baptisés ainsi en hommage à une chanson de Muddy (Rollin’ Stone) n’aurait peut être jamais existé. Ce jour de 1960 le blues est devenu une musique de blancs. Muddy est un des plus grands prophètes de la musique ayant influencé le Rhythm’ and blues, le Rock, la Folk, le Jazz et la Country. Et dire que ce live a été enregistré pour relancer un artiste en difficulté dans les charts ….

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Bill Evans – Sunday at the Village Vanguard (1961)

Sunday at the Village Vanguard est l’album le plus compliqué de cette sélection. Si vous arrivez à le cerner en une écoute, montez tout de suite un Big Band. Bill Evans, pianiste sur le majestueux Kind of Blue nous livre ici un autre album référence pour de nombreux Jazzman. Ici, la basse et la batterie ne se contentent plus d’accompagner la partie mélodique mais se mêlent à l’improvisation. Ironie du sort, le contrebassiste meurt quelques jours après l’enregistrement et cet album est le dernier témoin d’un des trios les plus révolutionnaires de l’histoire du Jazz.

Ecouter l’album – Acheter l’album 

1001 albums – Booker T. and the M.G.s – Green Onions (1962)

Voici l’ovni de cette sélection. Un album de reprises (Ray Charles, Smokey Robinson) instrumentales dans un style Blues-Rock-Soul avec pour pochette une botte d’oignons verts. Malgré les premières apparences trompeuses, cet album est un chef d’oeuvres qui influencera les rockers blues du Sud comme Lynryd Skynyrd ou les Allman Brothers. Booker T. and the M.G.s est l’orchestre maison du label américain de la Stax enregistrant plus de 600 disques et ils accompagneront notamment Otis Reading. Chose inédite pour l’époque dans un label noir, deux musiciens sont blancs.

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Bob Dylan – The Freewheelin’ Bob Dylan (1963)

Cet album au titre évocateur que l’on peut traduire par « l’impertinent ou l’électron libre Bob Dylan » est l’album qui fera naître la légende Bob Dylan.  Ces textes contre la guerre au Vietnam, ou contre la crise des missiles de Cuba en font l’étendard de tout une frange de la population. Influencé par Woody Guthrie, la folk de Dylan est planante et va être une véritable source de rassemblement.

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Phil Spector – A christmas Gift for you (1963)

Phil Spector est une sorte de terroriste de studio. Celui qui transforme le son en or grâce à sa technique du wall of sound (donne une réverbération particulière à la musique) a martyrisé les plus grandes stars de son temps pour leurs faire enregistrer des Hits. Il rendit folle Tina Turner et séquestra Brian Wilson par exemple. Il est également producteur de Let It be, de Imagine et d’Instant Karma de John Lennon. Celui qui est en prison pour meurtre avait pour ambition d’être en tête du Hit Parade à Noël avec la sortie d’un album de reprises de Noël remises aux goûts du jour avec ces artistes. Par manque de chance, la mort de Kennedy le lendemain de la sortie annihila tout espoir de succès commercial.

Ecouter l’albumAcheter l’album

1001 albums – Sam Cooke – Live at the Harlem Square Club (1963)

Ce fils de Pasteur est l’inventeur de la Soul qu’il a créé en mettant en avant sa voix par rapport aux instruments lors du mixage. Ce live fut enregistré dans un club sinistre à Miami alors que Cooke est au sommet de sa carrière. Cet album est considéré comme le meilleur live jamais enregistré du fait de la prestation pleine d’assurance de Cooke qui sublime ses hits. Malheureusement Sam Cooke fut assassiné l’année suivante dans un motel à l’apogée de sa carrière. Paraît-il il était devenu une menace du fait de son activité dans le mouvement des droits civiques. Son aura elle restera intact car il influencera des générations de musiciens.

 

Ecouter l’album – Acheter l’album

1001 albums – James Brown – Live at the Apollo (1963)

Rien n’arrête James Brown, on ne refuse rien à James Brown, surtout pas d’enregistrer un album live dans son antre l’Apollo Theatre. Pourtant sa maison de disque Kings Records ne donnera pas son accord pour ce disque et James Brown décida donc d’avancer lui-même l’argent nécessaire à la réalisation de cet album qui restera 66 semaines dans le Bilboard 200. L’album est parfait musicalement car James Brown a fait répéter jusqu’à épuisement son groupe et notamment l’ensemble de cuivres.

Ecouter l’album – Acheter l’album

1001 albums – Stan Getz et Joao Gilberto – Getz/Gilberto (1963)

Stan Getz jazzman américain et Joao Gilberto guitariste de Bossa Nova nous offrent cette pause musicale. Cet album est une parenthèse qui nous maintient hors du temps. Mettez le à fond, fermez les yeux et vous vous retrouverez sur une plage d’Ipanema. Ici s’illustre parfaitement la magie de la musique et le brassage de deux cultures différentes. Cet album qui reçut le Grammy Award de Jazz instrumental de l’année 1965 mérite d’être découvert.

 Ecouter l’albumAcheter l’album

Restez en alerte si ces artistes vous intéressent, ils seront sûrement au coeur de certains de nos futurs articles. N’hésitez pas à nous faire vos commentaires sur ces articles 1001 albums que nous adaptions le format à vos attentes. En attendant vous pouvez retrouver notre précédente sélection.

 

Musicalement,

 

 

Passionné de musique depuis ma tendre enfance, j’ai une sensibilité très rock même si je m’intéresse à tous les genres musicaux. Professionnel du marketing et du digital j’aime analyser et prédire les tendances de l’industrie musicale :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.